Comparaison de ma conso

  • Mise à jour

Cet article s'adresse aux clients, essentiellement professionnels, qui ont reçu le rapport MonSuiviConso d'Hiver 2021, le rapport simplifié envoyé à l'automne 2022 ainsi que le rapport MonSuiviConso d'été 2023. Il s'agit d'expliquer la section dite "COMPARAISON DE MA CONSO" et sa méthodologie.

Si vous êtes client d'Enercoop et que vous avez un compteur Linky communicant, vous pouvez dès maintenant demander à recevoir les prochains rapports trimestriels MonSuiviConso. Pour cela, il vous faut paramétrer vos autorisations d'accès à vos données de compteur, rendez-vous sur votre espace client pour cette opération.

 

De quoi parlons-nous ?

Voici la section évoquée dans cet article et que l'on va vous expliquer par la suite :

image_1_FAQ.png

Dans l'analyse proposée par ce module, on compare votre consommation avec celles de clients comparables, selon la méthode que l'on explicite ci-dessous.

 

Pourquoi se comparer ?

Se comparer à d'autres permet à chacun d'avoir un référentiel à partir duquel se situer dans sa propre consommation. Et, ceci, bien sûr dans un but d'inciter à réduire ses consommations ou de continuer à y donner de l'attention. Comme vous le savez, il est plus qu'important de repenser nos modes de consommation et de réduire considérablement nos consommations énergétiques, y compris lorsque cette énergie est verte (car celle-ci n'est pas dénuée d'impact sur l'environnement et l'humain).

 

Le principe du regroupement

La comparaison à des consommateurs similaires proposée dans le rapport ne se fait pas avec la totalité des clients Enercoop. Cela aurait peu d'intérêt. Entre un foyer et un professionnel, la consommation d'électricité n'a pas le même objectif et les usages sont très différents : entre une maison 100 m², à chauffer en électricité, où habitent cinq personnes et un appartement de 35 m² sans chauffage électrique où vivent deux personnes, la consommation est considérablement différente. C'est pourquoi nous procédons à des regroupements, dans lesquels nous rapprochons des typologies de consommateurs qui ont du sens à être comparés.

Bien sûr, cette méthode n'empêchera pas les exceptions et les incohérences de comparaison. Toutefois, cela reste statistiquement satisfaisant comme méthode. Pour aller plus loin dans la précision des regroupements, il nous faudrait mieux connaître le profil du consommateur : nombre de personnes qui composent un foyer, type de chauffage, type d'eau-chaude électrique, etc.

test.jpeg.png

Les regroupements se construisent à partir de plusieurs paramètres, voici la liste de ces caractéristiques :

1) Le type de consommation, y compris avec une correction climatique.
2) Le type de tarif : Base, Heures Pleines / Heures Creuses (HP/HC) ou 4 Cadrans.
3) La gamme de puissance souscrite.
4) La zone géographique et météorologique : H1, H2 et H3.
5) La dépendance à l'été et/ou à l'hiver.
6) Le type d'activité en se basant sur le code NAF (pour les clients professionnels).

Lorsqu'un regroupement devient trop petit avec l'ensemble des caractéristiques mentionnées ci-dessus, on se base alors sur un sous-ensemble des ces paramètres pour regrouper les consommateurs entre eux.

Enfin, les sites de consommations de clients professionnels ne sont comparés qu'entre sites à usage professionnel.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 86 sur 106

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande