Faire face aux tensions sur le réseau électrique

  • Mise à jour

Le réseau électrique français bien qu'en meilleure situation en 2024 comparativement à l'hiver 2023, reste encore sous étroite surveillance. Pour rappel et afin de faire face aux aléats, l'hiver dernier, les pouvoirs publics avaient définis 5 seuils de gestion applicables en cas de déséquilibres importants constatés entre l’offre et la demande d'électricité. En voici la description illustrée.

 

 

                                                              5 seuils de gestion

mceclip0.png

1 - La sobriété :

Le plan de sobriété énergétique à pour objectif d’éviter les coupures d’électricité et de gaz en particulier durant l'hiver. Activé en 2022, dans un contexte de non-approvisionnement des pays européens en gaz russe en raison de la guerre en Ukraine. Il s'adresse aux particuliers, entreprises et établissements publics et invite (hors situation de précarité) à une utilisation sobre du chauffage et de l'éclairage. Ce plan repose éssentiellement sur :

 

a) Les écogestes : 

L’énergie la moins polluante est celle qu’on ne consomme pas. Enercoop a donc mis la sobriété au cœur du modèle de société qu’elle appelle de ses vœux, une société sobre et autosuffisante en énergie. La coopérative s’engage ainsi, à proposer des services pour réduire la consommation de ses client⋅es. Découvrez notre page dédiée aux écogestes ! 👉 ici.


Plus d'Actes, Moins de Watts - Enercoop

b) Monécowatt

La plateforme qui vous permet de suivre la “météo de l’énergie”. Une façon simple de savoir où en est le réseau électrique au quotidien. Vert si la consommation est raisonnable, orange si elle est élevée et rouge si l’équilibre du réseau est en danger, et donc, le moment d’être encore plus particulièrement économe.  Consultez la météo de l'énergie en temps réel 👉 ici.

 

Application mobile EcoWattimage monécowatt.fr


c) Neutralisation des heures creuses méridiennes :

Afin de prévenir des tensions sur le réseau liées au pic de consommation de la mi-journée, il a été décidé par l’arrêté ministériel ENER2322045A du 6 septembre 2023 de permettre au gestionnaire du réseau, Enedis, de neutraliser pendant 2h00 maximum la chauffe des ballons d'eau chaude entre 12h00 et 14h00. Cette mesure temporaire a débuté le 4 novembre 2023 et prendra fin au plus tard le 1er avril 2024.

Les foyers concernés par ce dispositif sont ceux disposant d'un compteur Linky et bénéficiant d'une offre avec heures creuses sur la plage méridienne. Cette neutralisation à distance des composants du compteur pilotant la chauffe du ballon d'eau chaude, n'a aucune incidence sur le fonctionnement des autres équipements électrique, ni sur l'application même du tarif lié aux heures creuses. La chauffe du ballon d'eau se réalisera, en revanche, sur la plage heures creuses du soir.

 

2 - L'effacement : 

L'effacement de consommation électrique ou lissage de la courbe de charge consiste, en cas de déséquilibre entre l’offre et la demande d'électricité, à provisoirement réduire la consommation physique d'un site professionnel donné ou d'un groupe d'acteurs (par rapport à sa consommation “normale”), en vertu de son contrat et de l’article L. 271-1 du Code de l’énergie. 

En France, la consommation électrique des industries représente 17% de la consommation totale, en raison de la présence de nombreuses machines, souvent électriques et très énergivores. L’industrie est donc un levier prioritaire pour diminuer la consommation en cas de besoins. En échange de tarifs adaptés, les industriels acceptent de stopper leur consommation selon un calendrier pré-établi ou au signal du gestionnaire de réseau. 

À noter qu'il existe aussi des offres à destination des particuliers pour un effacement dit " diffus". L'effacement diffus consiste à reporter la consommation d'équipements électriques afin de réduire l'amplitude des pics de consommation pour le réseau. La mise en œuvre peut se faire via un boitier pilotable à distance par l'opérateur d’effacement ou par exemple via un SMS transmis par le fournisseur aux foyers volontaires, dans le but d'inviter ces derniers, à moduler, durant un temps défini, l'utilisation de certains équipements électriques.

 

3 - La baisse de tension : 

La baisse de 5% du voltage sur toute ou partie du réseau électrique, de 230 à 220 volts, est une solution immédiate pour baisser temporairement la consommation et éviter de procéder à des coupures. La baisse de tension pourrait donc être activée, si les mesures citées précédemment s'avéraient insuffisantes. Elle se traduirait par exemple par une luminosité plus faible des ampoules ou par une plaque de cuisson moins efficace.

 

4 - Le rationnement :

Mesure peu détaillée par les autorités, mais qui consisterait en un effacement imposé aux entreprises et sans contrepartie. Pour l'éviter, les entreprises ont été encouragées à établir leur propre plan de sobriété.

 

5 - Le délestage :

Piloté par RTE et Enedis on parle de délestage pour nommer ce levier de dernier recours. Il s'agit d'une mesure d’urgence qui concerne potentiellement tous les départements de l'hexagone (Corse exclue) mais aussi tous les particuliers comme les professionnels. Seuls les sites dits "prioritaires" et identifiés comme tels par les préfets seraient épargnés (forces de l'ordre et de sécurité, hôpitaux, prisons etc.).

L’électricité serait alors coupée sur différentes zones géographiques, un peu partout en France hexagonale (effet "tâches de léopard"), pour ne pas déstabiliser l’équilibre du réseau français, pendant une période pouvant aller jusqu’à deux heures maximum.

Les délestages seraient appliqués dans des créneaux identifiés, entre 8h et 13h et entre 18h et 20h.


En 2024,
Enedis et RTE vont expérimenter un test de « limitation provisoire de puissance électrique » sur un échantillon de 150 000 et 200 000 clients résidentiels du département du Puy de Dôme. Le test consistera à limiter à 3kVA la puissance souscrite pendant maximum 2 heures consécutives pour les foyers volontaires (résidence principale). Il permettra ainsi de mesurer précisément l’étendue et l’impact des économies d’énergie sur le système électrique.

 

Quels impacts du délestage ?

48164552-ic_ne-de-conception-plate-web-bleu-maison-sur-fond-blanc.jpg
À la maison :

Sans électricité, les équipements suivants seront hors service :

  • Porte d'immeuble électrique & interphone.
  • Porte de garage électrique : pensez à sortir votre véhicule avant.
  • Volets électriques : pensez à les ouvrir ou fermer avant.
  • Chaudières au gaz : interruption de la production d'eau chaude, la mise en marche étant impossible.
  • Ballons d'eau chaude : si vous êtes dotés d'un ballon d'eau chaude, l'eau y est stockée à une certaine température. Les parois du ballon protègent de la déperdition thermique durant quelques heures. Ainsi, même en cas de délestage électrique, vous pouvez profiter de l’eau chaude. Cependant, il est prudent de l’économiser.
  • Appareils électriques : interruption du chauffage, de l'éclairage, du four, du frigidaire, des plaques de cuisson, des machines à laver etc. Pensez à vous doter de lampes de poche, de bougies ainsi que préparer un repas froid.
  • Appareils électroniques : interruption d'internet, du wifi, du téléphone mobile. Pensez à recharger la batterie de votre téléphone mobile avant.

Autoconsommation :

 

  • En cas de délestage, les auto consommateurs (individuels et collectifs) ont le courant coupé chez eux du fait du découplage installé dans l'onduleur. 
  • Pourquoi ? Par sécurité car sinon cela mettrait du courant sur le réseau qui est supposé être coupé (dangereux en cas d'intervention électrique) et aussi parce que ce serait difficile de maintenir une tension constante nécessaire au bon fonctionnement des appareils.
  • Sauf cas très exceptionnel (batterie, kit anti coupure, personne isolée du réseau), le délestage entraîne une coupure pour les auto consommateurs.

 

picto-velo-bleu.png

Transport individuel :

En cas de délestage, les feux tricolores ne fonctionneront pas. Les préfets devront ainsi demander aux populations de limiter au maximum leurs déplacements en transport individuel le temps du délestage.

 

images.png

Transports en commun :

Le gouvernement a demandé aux préfets d’être très attentifs à vérifier "la capacité effective à faire circuler sur l’intégralité de leur parcours, pendant des horaires de délestage, des trains de banlieue, des métros ou des tramways". Dans le cas où un fonctionnement dans des conditions non dégradées ne pourrait être garanti, la circulation devra être arrêtée avant le début du délestage.

 

Si les lignes de la SNCF, de la RATP disposent de postes haute tension fournis par RTE, les éclairages publics, escalators, affichages en gare, panneaux de signalisation, passages à niveau peuvent faire quant à eux l'objet d'un délestage. Par conséquent, dans les zones touchées par les délestages, on pourrait constater l'annulation de trains, métros, tramways pendant deux heures.

 

1999241-cahier-ecole-bleu-avec-pomme-vecteur-design-gratuit-vectoriel.jpg

Établissements scolaires :

Les établissements scolaires se situant dans un secteur concerné par un délestage le matin n’accueilleront pas les enfants pour l’ensemble de la demi-journée. 

Sur son site internet, Enedis annoncera si écoles, collèges et lycées dans un secteur concerné par un délestage seront fermés le lendemain matin. Il n'y aura pas de contrordre dans la nuit.

Les enfants des personnels considérés comme "prioritaires" (agents hospitaliers, gendarmes, policiers etc.) seront quant à eux accueillis dans d'autres établissements qui ne seront pas fermés.

 

istockphoto-1218145182-170667a.jpg
Communications électroniques :

Sauf exception, la téléphonie mobile et l’internet ne fonctionneraient pas dans les zones privées d’électricité, et la reprise électrique pourrait être perturbée.

Dans ces périmètres, les usagers ne pourront pas joindre les services de secours via les numéros d’appels d’urgence 15, 17, 18, 115, 196. Dans ces situations, l’usage du 112 sera un palliatif car il s’agit d’un numéro accessible quel que soit l’opérateur.

 

hopital_logo.jpg

Patients à hauts risques vitaux (PHRV ) :

Pour les client.e.s. PHRV et enregistrés comme tels auprès des ARS, ils/elles seront averties quelques jours en amont par Enedis de ces coupures et pourront ainsi prendre les dispositions nécessaires.

Pour demander l’accès à un service particulier d’information en cas de coupure d'électricité

👉 Consultez ce lien.

 

Personnes vulnérables :

Pour les personnes vulnérables, les communes doivent procéder à leur l’inscription sur leurs registres de personnes fragiles. Les services de secours procéderaient alors à une évaluation de la nécessité d'une évacuation préventive des personnes concernées vers l’établissement de santé le plus proche de leur lieu de résidence, ou un site prévu à cet effet disposant d’une alimentation électrique.

 
froid_symbole.png
Chaîne du froid :

En l'absence de recommandations précises des autorités, il convient de respecter les conseils des fabricants et distributeurs de matériels de réfrigération.

En cas de coupure, combien de temps mon réfrigérateur et mon congélateur peuvent-ils conserver les aliments en toute sécurité ?

  • Côté réfrigérateur, si vous n'avez pas ouvert la porte, les aliments vont demeurer froids pendant environ 4 à 6 heures après la coupure.
  • Côté congélateur, s’il est plein, il peut garder la température pendant 48 heures environ (24 heures si le congélateur est à moitié rempli).
  • On évitera cependant de les ouvrir trop pendant une coupure.
 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 42 sur 47

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande